Articles

Tous les cinq ans, une nouvelle équipe décanale, composée de vice-doyen.ne.s et de chargé.es de mission est nommée par le ou la Doyen.ne pour le ou la représenter dans le cadre de missions définies. Cette année, Pr Émilie Olié a été nommée Chargée de mission Bien-être étudiant.e.s. Retrouvez ici son interview : découvrez son parcours et les projets qu’elle souhaite mettre en place dans le cadre de sa mission !

 

Vous avez été nommée par la Doyenne Mme Isabelle Laffont à la fonction de Chargée de Mission bien-être étudiant, pouvez-vous nous présenter votre parcours ainsi que votre spécialité ?

Je suis psychiatre avec une spécialisation autour des troubles de l’humeur et des conduites suicidaires. Ayant fait mes études de médecine à Paris, j’ai réalisé par la suite mon internat ainsi que mon clinicat de psychiatrie à Montpellier.

En ce qui concerne mon parcours, j’ai développé il y a quelques années un réel intérêt autour du bien être des étudiants. Nous avons mis en place un projet autour de séances de psychothérapie afin de prévenir le burnout des étudiants en médecine. Dans ce cadre M. le Doyen Mondain m’avait chargé d’être référente de l’ancien CNA (Conseil National d’Appui) pour la qualité de vie des étudiants santé, ce qui a été reconduit par Mme la Doyenne avec le nouveau CNA-ES, le poste de chargée de mission est arrivé par la suite.

 

Comment comptez-vous concilier vos activités de chargée de mission et vos autres obligations professionnelles ?

Je pense que mes activités de chargée de mission et mes obligations professionnelles sont assez complémentaires. Dans le cadre de ma spécialité je suis sollicitée pour orienter ou même accompagner des étudiants – qui sont en difficulté psychologique. Je compte mettre à profit mes compétences au profit du bien être étudiant.

 

Vous êtes chargée de mission du bien-être étudiant, quel seront vos contributions et vos objectifs ? Quels sont les projets que vous souhaitez mener à bien ?

Le premier champ d’action concerne la santé psychologique : renforcer le soutien psychologique au sein de la Fac que cela soit au niveau de l’écoute ou de l’orientation,  faire mieux connaitre les dispositifs d’aide en place, mettre en place des actions de formation pour les étudiants et personnels administratifs permettant le repérage et l’orientation des personnes en difficulté.

Le second champ d’action concerne la mise en place d’actions pour lutter contre les VSS (Violences sexistes et sexuelles).

 

Qu’est-ce qui vous a motivée à accepter cette nomination ?

Premièrement parce que c’est une belle cause, nous avons envie que les étudiants s’épanouissent dans la Faculté et de faire en sorte que les études soient synonymes de moments positifs. Deuxièmement par le fait que cette nomination de chargée de mission du bien être étudiant rejoint parfaitement ma spécialité visant à améliorer le quotidien de personnes en souffrance.