Retrouvez ci-dessous toute la procédure relative aux cas avérés et suspects de COVID-19 : signalement, contacts à prendre, recommandations. Cette procédure est applicable à tous les étudiants de la faculté ainsi qu’à tous ses personnels administratifs et enseignants.

 

Rappel des principes à appliquer

 

  • PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

    Le port du masque est obligatoire pour tous et tout le temps au sein des campus universitaires, incluant les locaux universitaires (et dans la ville). Le lavage des mains avec une SHA est recommandé ainsi que le maintien autant que possible d’une distance suffisante entre tous. Nous vous demandons également de maintenir ces règles dans la vie courante, ces précautions ne devant pas se limiter aux enceintes universitaires.

  • DANS L’ATTENTE DE RÉALISER UN TEST PCR

    Si vous êtes en attente de réaliser un test PCR (ou en attente de son résultat), quel qu’en soit le motif de réalisation :

    • Si vous êtes étudiants non-hospitalier : vous ne devez pas vous rendre en cours, quel qu’il soit, ni en stage et prévenir votre service de scolarité par e-mail.
    • Si vous êtes étudiant hospitalier en période de stage : vous devez prévenir très rapidement le Chef de service et/ou la cadre du service de cette situation,  suivez la procédure ci-dessous intitulée « Info CHU – COVID 19 étudiant hospitalier »
    • Si vous êtes membre du personnel de la Faculté : vous devez vous signaler auprès du référent COVID de votre établissement via l’adresse medecine-covid19@umontpellier.fr
  • VOUS ÊTES PERSONNE CONTACT À RISQUE

    Si vous êtes « personne contact à risque », que vous soyez symptomatique ou non,

    • Etudiants : Vous ne devez pas vous rendre en cours, quel qu’il soit, ni en stage pour les étudiants hospitaliers et prévenir votre service de scolarité par mail.
    • Etudiants hospitaliers : Si vous êtes étudiant hospitalier en période de stage, vous devez prévenir très rapidement le chef de service et/ou la cadre du service de cette situation et prévenir votre service de scolarité par mail.
    • Personnels : vous ne devez pas vous rendre au travail et contacter la cellule de crise COVID pour recevoir vos instructions : medecine-covid19@umontpellier.fr
  • VOTRE TEST PCR EST POSITIF

    Si votre test PCR est positif :

    • Pour tous les étudiants (externes ou non, en période de cours ou de stage) : vous devez prévenir systématiquement par mail et dans les plus brefs délais les services de scolarité correspondant à votre année d’étude, du site (Montpellier ou Nîmes) dont vous dépendez
    • Pour les étudiants en période de cours : vous devez rester chez vous et suivre la procédure universitaire ci-dessous intitulée « Info Covid19 Université de Montpellier »
    • Pour les étudiants hospitalier actuellement en période de stage, vous devez prévenir d’une part le responsable du Service (Chef de service et/ou Cadre de Santé) où vous êtes affecté et d’autre part d’adresser votre arrêt de travail à la Direction des Affaires Médicales du CHU (damsco-etudiants-hospitaliers@chu-montpellier.fr) Suivez également la procédure ci-dessous intitulée « Info CHU – COVID 19 étudiant hospitalier  »
    • Pour les personnels : vous devez signaler votre situation au référent COVID via l’adresse mail : medecine-covid19@umontpellier.fr et transmettre votre arrêt de travail au relais RH de la Faculté.

 

Définitions des différentes situations possibles

 

  • Cas confirmé : Personne, symptomatique ou non, avec un résultat de test RT-PCR confirmant l’infection par le SARS-CoV-2.
  • Cas possible : Personne présentant des signes cliniques évocateurs de la Covid-19 ayant ou non été en contact à risque avec un cas confirmé dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes, et pour laquelle un test RT-PCR est prescrit par un médecin.
  • Personnes contacts à risque : Un contact à risque est toute personne ayant eu un contact direct avec un cas confirmé dans l’une des situations suivantes sans mesure(s) de protection efficace (masque chirurgical porté par le cas ou la personne contact, masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas ET la personne contact, hygiaphone ou autre séparation physique par exemple de type vitre ou plexiglas). Cela concerne donc :
    • les étudiants ou enseignants de la même classe ou du même groupe,
    • toute personne ayant partagé le même lieu de vie (logement, etc…) que le cas confirmé ou possible, ou ayant eu un contact direct avec un cas confirmé en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque,
    • toute personne ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins,
    • toute personne ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

Traitement des données personnelles

 

Le traitement des données personnelles, est régit par la réglementation actuellement en vigueur précisée sur le site de l’ARS :

L’objectif est de connaître au plus près l’évolution de la contamination par le SARS-COV2 au sein des étudiants de l’UFR afin, si nécessaire, d’adapter les modalités d’enseignement d’une part et de prévenir autant que possible ces contaminations à la fois pendant les périodes d’enseignement mais également pendant les périodes de stages. Enfin, ce dispositif va aider à vous protéger et à protéger vos proches.

La direction de la Faculté vous remercie par avance de votre participation indispensable à l’application de ces principes et reste à votre disposition pour toute précision.

Après avoir célébré notre anniversaire le 17 août dernier, retrouvez du 2 septembre au 17 octobre l’exposition sur l’anatomie “Corps à Coeur”, en accès libre, au Bâtiment Historique.

 

Une exposition sur les sciences anatomiques

Au travers de cette exposition, la Faculté et l’Université mettent en valeur les collections anatomiques de la Faculté de Médecine. Celles-ci témoignent des méthodes d’enseignement de l’anatomie de la fin du milieu du 18e au milieu du 20e avant l’avènement de « l’anatomie du vivant » et des techniques modernes d’investigation du corps humain.

L’exposition, en sélectionnant des pièces uniques parmi ces collections, permet de mettre en regard ces objets témoins des méthodes historiques d’étude de l’anatomie avec les moyens d’imagerie médicale actuels.

Trois thèmes sont déclinés : la diversité des supports pédagogiques, la description du corps humain, et enfin les pathologies et les thérapies.

Une exposition à ne pas manquer, pour les amateurs d’anatomie, d’histoire ou de patrimoine !

Infos pratiques

Commissariat général : Caroline Ducourau, Marie-Angeline Pinail
Commissariat scientifique : Pr. François Bonnel, Dr. Christophe Bonnel

L’exposition se tiendra dans les salles Tekné Makré, au rez-de-jardin du Bâtiment Historique, du 1er septembre au 17 octobre 2020.

L’accès est libre à partir du 2 septembre, du mercredi au vendredi de 13h30 à 18h et le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Port du masque obligatoire.

 

Le lundi 17 août 2020, la Faculté a officiellement soufflé ses 800 bougies ! Retour sur un événement sous le signe du partage et de la convivialité. 

800 ans d’histoire, de tradition et d’excellence

C’est en haut des marches de la Cour d’Honneur que la cérémonie commence. Des enseignants et étudiants, parés de leurs plus belles tenues cérémonielles, font leur entrée dans ce lieu historique aux côtés : 

  • du Président de l’Université de Montpellier, Philippe Augé ; 
  • du Doyen de la Faculté, Michel Mondain ; 
  • du Président du Comité de Pilotage, Thierry Lavabre-Bertrand.

Nous avons pu bien évidemment compter sur la présence et la participation des représentants des collectivités locales et régionales :

  •  M. Christian Assaf pour la Région Occitanie, 
  • M. Renaud Calvat pour le Département de l’Hérault, 
  • M. Michaël Delafosse pour la Métropole et la Ville de Montpellier 
  • et enfin Mme Sophie Béjean, Rectrice de l’Académie de Montpellier et de la Région Occitanie.

Afin de commencer la cérémonie sous les meilleurs auspices, le Pr Chanques et l’Huissier Eddy Lamou ont présenté au public notre Masse de Cérémonie, objet symbolique de la Faculté. Représentant un bâton d’Esculape, cette masse représente la menace qui attend les médecins qui ne respecteraient pas le serment d’Hippocrate.

 

Ce fut ensuite au tour de Mme le Pr Valérie Rigau, plus jeune élue au conseil de gestion et Allan Guilley, étudiant en médecine président de l’ACHEMM (association étudiante dévolue aux 800 ans de la Faculté) de lire une traduction des statuts originels de la Faculté, rappelant ainsi leur valeur historique et symbolique.

 

Ces statuts ont été édictés le 12 août 1220 par le légat du Pape Honorius III, le Cardinal Conrad d’Urach. Depuis lors, l’enseignement de la médecine n’a jamais cessé d’exister à Montpellier, créant ainsi de forts liens avec la ville comme l’ont rappelé tour à tour le Président Augé et le Doyen Mondain dans leurs discours.

 

 

Une faculté fière de son passé, tournée vers l’avenir

800 ans plus tard, la Faculté et sa communauté sont fières de souffler cette nouvelle bougie. A cette occasion, une plaque commémorative a été dévoilée. Une façon d’honorer les personnages illustres qui ont façonné notre faculté, tout en continuant d’écrire notre histoire.

Histoire qui comme nous le prouve l’actualité, sera sans aucun doute pleine de challenges à relever ! Challenges qui ne changeront en rien la mission de la Faculté : nous répondrons présents pour accompagner et former les futurs professionnels de santé de demain.

 

Revivre la cérémonie

Retrouvez ci-dessous les photos de la Cérémonie par E. Perra. Vous pouvez également re-visionner l’intégralité de la cérémonie en suivant le lien ci-dessous.

 

 

Et pour en savoir plus sur les événements qui vous attendent tout au long des mois qui suivent pour fêter dignement cet anniversaire, rendez-vous sur le site officiel 800ans.fr !

 

L’année de la célébration des 800 ans de notre Faculté se poursuit avec un nouvel événement ludique ! Rejoignez l’équipe du Manoir du Crime le samedi 29 août pour une soirée inoubliable et pleine de frissons…

 

Une enquête grandeur nature

Le bâtiment historique sera le théâtre d’un jeu grandeur nature. Fans de Cluedo et de séries policières, revêtez votre plus beau costume d’enquêteur pour élucider les mystères de la Troupe du Manoir !

1935. La presse parle du corps du célèbre chirurgien découvert mort dans le bureau de son domicile, fermé de l’intérieur. Pourtant, il ne s’agit pas d’un suicide. La police enquête et, rapidement, ses recherches entraînent nos deux enquêteurs à la Faculté de Médecine de Montpellier. Quelle machination se cache sous ce meurtre habilement déguisé ? Que découvriront nos deux enquêteurs ? Oseront-ils s’enfoncer dans les mystères de l’histoire de la Faculté de Médecine ?

Venez participer à une Soirée du Crime d’un format nouveau au sein de l’impressionnante collection anatomique de notre Faculté !

Pour cette journée particulière, le défi est à relever. En effet, l’intrigue la plus longue jamais écrite par la Troupe du Manoir sera à résoudre. Pour y parvenir, elle sera divisée en 2 chapitres.

Une première série d’équipes pourra résoudre le chapitre I de 16 h à 18 h 30. Ces mêmes équipes devront transmettre tout ce qui aura été découvert aux équipes venues résoudre le chapitre II au cours d’un repas (sous le couvert d’un inspecteur de police). Ainsi renseignés, les nouveaux enquêteurs devront mettre au jour tous les mystères de la Faculté de Médecine de Montpellier.

 

Un événement sur inscription

Deux sessions sont proposées, incluant un buffet-repas :
La première sera de 16h à 18h30. La seconde sera de 20h à 22h30. Repas de 18h45 à 19h45.

Tarifs :
Session 1 OU Session 2 avec repas : 40€
Session 1 ET Session 2 avec repas : 60€

Pour plus d’infos sur les 800 ans de la Faculté et les événements organisés à cette occasion, visitez le site 800ans.fr !

Le stress, l’anxiété ont des impacts sur notre système cardio-vasculaire ce qui engendre une augmentation du stress et de l’anxiété. C’est un cercle vicieux ! Ainsi, des solutions non médicamenteuses existent et sont à la portée d’un grand nombre de personnes. Parmi elles, nous pouvons compter sur la méditation.

La méditation est connue pour avoir plusieurs effets positifs sur la santé.

Stimule le cerveau

Une des particularités de la méditation pleine conscience est qu’elle permet de développer sa mémoire en favorisant l’attention. Cela consiste à considérer l’esprit comme un muscle. Ainsi, comme tout autre muscle, pour le développer, il faut l’entrainer quotidiennement à l’aide de la méditation pleine conscience.

Cette-dernière permet de maintenir l’attention focalisée sur une idée précise et d’éviter de laisser son esprit trop divaguer.

Le saviez-vous ?

La méditation de pleine conscience, ou mindfulness, consiste à se concentrer sur ses sensations, sa respiration, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur. Elle a été développée par Jon Kabat-Zinn, un professeur de médecine de l’Université du Massachusetts. 

Des études américaines dirigée par la neuroscientifique Sara Lazar, de la Harvard Medical School, ont prouvé que la méditation permettrait d’augmenter la matière grise dans les zones de l’apprentissage, de la mémoire et du contrôle des émotions.

Cette étude a aussi prouvé que la méditation pouvait être fortement appréciée pour les personnes ayant des troubles de l’attention : réduction de l’hyperactivité, de l’impulsivité et donc renforcement de l’attention.

Anti-dépresseur 

Parmi les autres bienfaits de la méditation, les recherches ont montré que celle-ci permet de diminuer le stress, l’anxiété et donc les risques de dépression. Comment cela fonctionne-t-il ? On se concentre sur la respiration par une simple prise de conscience de l’inspiration et de l’expiration. Ces techniques sont facilement accessibles à tous, même aux enfants.

Le saviez-vous ?

Le Professeur Tu-Anh Tran, enseignant à la Faculté, a mis à disposition sur sa chaîne YouTube 4 méditations guidées* pour que les enfants et leurs familles puissent pratiquer tout le long de la journée pour avoir la paix en soi et se concentrer sur le travail.

Episode 1 :

Episode 2 :

 

Episode 3 :

  

Episode 4:

  

 

Cette méthode augmente le mouvement respiratoire permettant une meilleure diffusion de l’oxygène dans le corps et plus particulièrement dans le cerveau. Enfin, la méditation pleine conscience améliore le fonctionnement du cortex préfrontal qui est dédié à la gestion des émotions. Celui-ci développe l’intuition et la créativité tout en limitant les émotions négatives comme le stress, la peur ou encore la colère.

“La méditation équilibre les degrés d’excitation des deux hémisphères cérébraux. Ce point d’équilibre facilite l’harmonie entre le corps et l’esprit. La méditation est une ressource précieuse à une époque qui génère de plus en plus de déséquilibres psychosomatiques” – Marc de Smedt, éditeur, écrivain et journaliste français, spécialiste des techniques de méditation et des sagesses du monde.

Booster d’immunité

Enfin, la méditation est aussi pour ses bienfaits en tant que “booster” d’immunité. 

En effet, la méditation pleine conscience a des effets sur les gènes pro-inflammatoires permettant à l’organisme de se régénérer plus facilement après une situation de stress ou d’anxiété. 

Le repos qu’elle procure est considéré comme plus efficace et plus profond que celui atteint pendant le sommeil. Le corps produit moins de déchets grâce à une oxygénation accrue des poumons agissant ainsi sur le système hormonal, vasculaire et musculaire. Ainsi, cela implique donc une augmentation de l’immunité et une régulation de la sensibilité à la douleur.

Le saviez-vous ?

La Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes propose un Diplôme Universitaire (DU) Méditation et Santé. 
Objectif(s) de la formation :
Connaître les principes, les apports de la méditation et savoir la mettre en pratique pour améliorer la santé des soignants et des patients.
Compétences acquises

  • Identifier ce qu’est /n’est pas la méditation
  • Comprendre les mécanismes physiologiques de la méditation et leur intérêt dans la santé Identifier des applications possibles de la méditation en milieux de soins
  • Poursuivre ou renforcer sa propre pratique régulière
  • Mettre en œuvre un projet intégrant la méditation dans son milieu de soin (pour ses patients ou son entourage professionnel)

Des études via le protocole de “Mindfulness-bases stress reduction” (MBSR) en anglais, ont montré des effets positifs sur la réduction des gènes pro-inflammatoires, la réponse immunitaire au vaccin anti-grippal, la communication immunitaire chez les personnes atteintes de cancer ou encore l’activité des cellules immunitaires chez les patients porteurs du VIH.

Ce qu’il faut retenir

Durant cette crise sanitaire sans précédent, il est important de trouver de nouvelles façons de se protéger du stress et de l’anxiété dû au confinement. Ainsi, pratiquer la méditation en groupe, même à distance, permet de rompre la sensation d’isolement social et créé des liens d’appartenance.

La méditation

  • Favorise l’attention et développe la mémoire
  • Permet de réguler le stress et l’anxiété
  • Aiderait le système immunitaire à se développer

 

*Ces méditations sont extraites de son livre “Méditasoins: petites méditations pour grands maux de l’enfant” aux éditions Thierry Souccar.
*Journal de thérapie comportementale et cognitive (2010) 20, 11—15 – Impact de l’approche thérapeutique de pleine conscience mindfulness-based stress reduction (MBSR) sur la santé psychique (stress, anxiété, dépression) chez des étudiants –  C. Berghmans, C. Tarquinio, M. Kretsch

 

Le Professionnel de Santé :

Nous remercions le Pr Tran pour son aide apportée à l’occasion de la rédaction de cet article.

Tu-Anh Tran

Tu-Anh Tran

Professeur, chef du service Pédiatrie CHU de Nîmes

Le Pr Tu-Anh TRAN est pédiatre, spécialiste des maladies inflammatoires et rhumatologiques de l’enfant, et chef de service de pédiatrie au Centre hospitalier universitaire de Nîmes. Lui-même adepte de la méditation, il est à l’origine de la création d’un des premiers diplômes universitaires de méditation en France, à la faculté de médecine de Montpellier-Nîmes : « Méditation et santé ». Le professeur Tran utilise depuis plus de 10 ans la méditation pour soigner ses jeunes patients.

 

 

 

La situation actuelle nous amène (ou ramène) vers de nouvelles activités et la lecture en fait partie. En cette période de confinement, de nombreux livres numériques ont été mis à disposition gratuitement en ligne. Que ce soit pour les plus férus de lecture ou pour les personnes qui veulent découvrir de nouveaux domaines de connaissances, il y en a pour tous.

 

Voici donc une liste de plusieurs thèmes et plateformes qui pourraient vous aider à trouver votre bonheur :

 

Bibliothèque InterUniversitaire de Montpellier

Premier réflexe des étudiants à l’UM, la Bibliothèque InterUniversitaire de Montpellier (BIU) permet aux étudiants de l’Université de Montpellier d’avoir accès à tous les documents disponibles sur la plateforme.

Ainsi, vous pourrez y retrouver des :

  • Revues scientifiques
  • Livres
  • E-books
  • Thèses et mémoires

Chacun pourra trouver son bonheur pour se cultiver, pour étudier ou pour travailler sur sa thèse. 

 

Gallica BNF

La Bibliothèque Nationale de France met également à disposition de tous de nombreux livres gratuits, mais pas que ! Retrouvez :

  • à lire : les ePubs
  • à voir : les conférences
  • à découvrir : les sélections de trésors
  • pour les élèves : des ressources
  • pour les enfants : des activités, des coloriages, des histoires

 

La lecture en ligne – Médecine

S’ajoutant aux ressources précédentes, certains sites proposent des pdf et ebooks en relation avec les études que vous poursuivez. C’est le cas du site “Livres pour tous” qui possède une section Médecine et Santé avec des documents accessibles à tous et gratuits.

Il en est de même pour le site internet “Univers médecine” qui propose des livres sur la médecine en fonction du niveau.

 

Les grands groupes et éditeurs

Pour aider les français à traverser cette crise sanitaire, certaines grosses enseignes ou éditeurs ont mis à disposition des e-books gratuits. 

Avec des thèmes plus variés les uns des autres, vous pourrez trouver des :

  • Polars
  • Romance
  • Fantaisie
  • Littérature Française

 

Une pléiade d’auteurs pour votre bonheur :  J.K. Rowling, Harlan Coben, Stephen King…

 

Wikisource et le Projet Gutenberg

Sur ces deux sites, retrouvez gratuitement des milliers d’ouvrages et textes gratuits à consulter ! Les thématiques, très variées permettront à tout le monde d’y trouver son intérêt.

Et si avec tous ces liens vous n’auriez pas trouvé l’ouvrage qu’il vous faut, nous vous donnons le lien de ce réservoir de livres en ligne !  

Nutrition - 5 conseils

En cette période de confinement, les tentations ne manquent pas côté “goûter” et friandises… Craquer avec culpabilité ou résister avec frustration ? Nous avons interrogé pour vous le Pr Ariane Sultan, professeur à la Faculté spécialiste en nutrition et le diététicien Nicolas Sahuc, intervenant à la Faculté. Avec eux, nous avons compilé 5 conseils diététique et nutrition à appliquer durant le confinement… mais pas que !

 

1 / Soyez à l’écoute de votre corps et de ses besoins !

Le confinement bouleverse nos habitudes : nos horaires sont décalés… notre corps aussi ! Parfois, la sensation de faim, n’arrive pas aux moments du traditionnel trio “petit-déjeuner, déjeuner, dîner”. Pas de panique ! Selon Nicolas Sahuc, il faut être très attentif au rythme du corps, rythme qui varie quotidiennement et qui n’est pas forcément calé sur les horaires “sociaux” : Il ne faut pas s’inquiéter de ne pas avoir faim aux “heures de repas” et plutôt manger lorsque l’on a vraiment faim”. Pour cela, il faut être à l’écoute de son corps, des véritables sensations de faim et de satiété. Ce qui ne signifie pas forcément manger 3 repas par jour…” appuie le Professeur Sultan.

Somme toute : pensez rythme biologique et soyez à l’écoute de votre sensation de faim avant même de penser nutrition ! 

 

2 / Ne sélectionnez ou n’écartez aucun aliment : pensez durée de rassasiement ! 

“Au moment de la faim, tous les aliments sont bons pour vous rassasier. Cependant, tous les aliments ne couvrent pas la même durée de satiété”. Le conseil du diététicien est alors de se tourner plutôt vers des aliments qui vont vous rassasier sur la durée : préférez une banane à un cookie pour votre encas, ou mieux, si vous avez vraiment faim, faites un véritable repas équilibré.

 

3 / Ne culpabilisez pas, mais pensez global !

Pour autant, ne culpabilisez pas non plus si vous avez vraiment envie de ce cookie pour le goûter. La clé, c’est de penser nutrition de manière globale : “La nutrition est une question d’équilibre global. Si vous mangez des repas équilibrés, régulièrement et en suivant votre rythme ; il n’y a pas de raison de complexer.” A l’inverse, une nutrition équilibrée n’est pas un “one-shot” : un seul repas équilibré de temps en temps, ça n’est pas suffisant ! Le Professeur Sultan le confirme : L’équilibre alimentaire se dessine plus sur la semaine que sur une simple journée.”

 

4 / Privilégiez des repas équilibrés

“Un repas équilibré va vous rassasier pendant environ 5h tandis qu’un repas déséquilibré ou un grignotage va vous rassasier pour 2h à 2h30 seulement. Il est donc important de composer ses repas avec un panel d’aliments qui vont combler votre faim sur la durée. “Contrairement aux idées reçues, un repas sans pain ni féculent ne va pas vous aider à garder la ligne, puisque vous aurez de nouveau faim 2h après.” Pour un repas équilibré et consistant, il est recommandé d’associer : du pain, des féculents, une source de protéine (viande, poisson, oeuf ou protéine végétale), un produit laitier (yaourt ou fromage), des fruits et légumes pour les fibres et un petit peu de corps gras. Ariane Sultan rappelle que “cette composition doit s’adapter à l’importance de la sensation de faim”. Quant à la variation des repas, le diététicien souligne que “la composition du repas équilibré est toujours la même, il suffit ensuite de varier les aliments selon les goûts !” 

 

Un exemple de repas équilibré : 

  • 1 part de Poulet Basquaise, avec légumes (frais ou surgelés), riz et salade
  • 1 morceau de pain
  • 1 yaourt ou 1 morceau de fromage
  • Quelques fraises

 

Mais n’oubliez pas le conseil du Professeur Sultan qui recommande de bien jauger la sensation de faim : Si la sensation de faim n’est que peu présente, pas besoin de tous ces féculents, ou réduisez leur quantité !”

5 / Des collations riches en glucides pour les périodes de travail intenses

Et parce que nous savons que pour beaucoup, les examens approchent, nous avons demandé au diététicien ses recommandations en ce qui concerne les encas en période de travail intense. Selon lui, “il faut privilégier les aliments riches en glucides comme par exemple les barres de céréales ou les compotes qui sont équilibrées et pratiques. Les galettes suédoises façon “Havreflarn” sont également une bonne alternative : elles n’ont pas trop de sucres ajoutés et sont faciles à cuisiner soi-même.” Néanmoins, notre diététicien le rappelle : “Avant même de penser encas, le plus important reste de savoir gérer son stress ! Des exercices de respiration sont très efficaces pour vous aider.” “Sans oublier l’activité physique !” ajoute le professeur, “Une activité physique est faisable dans toute condition, y compris confiné ! Il faut juste l’adapter et s’adapter !”

 

Bien sûr, on n’allait pas vous laisser comme ça : nous avons sélectionné pour vous quelques recettes de galettes suédoises… : 

…et des applications pour vous aider dans la gestion du stress :

 

Nous reviendrons vers vous dans les prochains jours pour ce qui est de l’activité physique, restez connectés ! Et en attendant : à vos fourneaux 😉 !

 

Les Professionnels de Santé :

Nous les remercions pour leur aide apportée à l’occasion de la rédaction de cet article.

Ariane Sultan

Ariane Sultan

Professeur en Nutrition

Ariane Sultan est professeur en nutrition, au sein de l’équipe nutrition-diabète du CHU de Montpellier, hôpital Lapeyronie. Présidente du CLAN (comité liaison alimentation nutrition) du CHU de Montpellier, elle intervient pour plusieurs cours à la Faculté de Médecine, en nutrition et en diabétologie.

Nicolas Sahuc

Nicolas Sahuc

Diététicien

Nicolas Sahuc est diététicien diplômé depuis 2003, spécialiste des troubles du comportement alimentaire (TCA). Il donne régulièrement des séminaires à destination des internes en médecine de notre Faculté sur les troubles alimentaires ou encore l’obésité de l’enfant.

Télétravail et révisions

Avec le confinement à la crise sanitaire Covid-19, les habitudes de la plupart d’entre nous ont été bouleversées. Afin de s’adapter au mieux au télétravail pour certains et aux études à distance pour d’autres, nous vous présentons aujourd’hui 5 astuces à mettre en place !

1 – S’imposer des horaires

Pour garder son efficacité en télétravail, il va falloir planifier son temps ! Se mettre un réveil, se donner des objectifs journaliers et hebdomadaires, ce sont des points importants à mettre en place pour garder le bon cap ! Avoir une idée précise des tâches que vous devez accomplir sur une journée et leur allouer à chacune une durée prédéfinie vous permettra de structurer votre temps de travail. Pour vous aider, nous vous avons même préparé un planning à imprimer et à personnaliser vous même ! Ce système est valable pour les projets à rendre autant que pour les révisions d’examens. Savoir se donner des objectifs et s’y tenir est la clé de l’efficacité.

2 – Aménager son propre espace de Travail

Travailler à la maison n’est pas toujours facile, de nombreuses distractions sont présentes. Plutôt que de travailler devant la télévision ou depuis son lit, il faut privilégier la création d’un espace dédié. Créez votre propre bureau, un endroit vous n’irez que pour travailler et où vous vous sentirez bien. Ordinateur, feuilles de papier, stylos, une plante verte, ayez à portée de main tout ce qui pourra vous être utile dans votre travail ! Vous pouvez aussi garder près de vous un petit objet pour vous occuper les mains lors de votre séance réflexion, que ce soit un stylo pour griffonner sur du papier ou une boule anti-stress à malaxer !


3 – Garder le contact avec ces collègues 

On peut vite se sentir seul ou dépassé en télétravail ! Avoir des contacts réguliers avec vos collègues vous permettra non seulement d’échanger avec d’autres personnes mais aussi de vous motiver les uns les autres ! C’est d’ailleurs un indispensable pour ceux devant mener des projets en équipe. Planifiez-vous des débriefs réguliers pour faire un point sur l’avancement de chacun et gardez ouvert constamment une discussion de groupe afin de pouvoir réagir aux urgences ou répondre à des questions. 

En outre, si vous avez des problèmes de connections, vous trouverez dans cet article toutes nos conseils pour avoir le meilleur réseaux possible ! 

4 – Séparer vie professionnelle et vie personnelle

Quelque chose de compliqué lorsque l’on reste à la maison ? Distinguer la vie professionnelle de la vie personnelle. Vous êtes chez vous, entouré des membres de votre famille, mais également sur votre lieu de travail. La première chose à faire est de se mettre en situation de travail. Vous n’irez pas au bureau en pyjama alors le matin lorsque vous vous levez, prenez votre petit-déjeuner, faites un brin d’exercice et habillez-vous avant de vous mettre sur votre coin télétravail. Par ailleurs, prévenez votre entourage de vos heures de travail afin qu’il ne vous dérange le moins possible sur ces créneaux.

5 – Faire des pauses 

Ne restez pas focalisé sur vos cours ou votre ordinateur toute la journée, pour tenir le rythme, il vous faut faire des pauses. A l’université ou sur votre lieu de travail, vous prenez certainement des pauses de temps en temps, alors faites de même chez vous ! Plier votre linge, boire un café sur votre terrasse ou à la fenêtre, ou simplement ne rien faire sur votre canapé, vous permettra de vous aérer l’esprit. Vous remettre ensuite au travail n’en sera que plus facile car vos idées seront claires. Ne culpabilisez donc pas de faire des pauses ! Il est normal d’avoir envie de bouger un peu, d’autant plus lorsque l’on reste chez soi toute la journée et cela vous permettra de vous recentrer. 

6 – (Bonus) et restez connectés !

Et parce que nous vous accompagnons quotidiennement tout au long de cette période de confinement, n’oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram.

Vos associations préférées se mobilisent aussi, alors n’oubliez pas de les suivre elles aussi !

 

 

 

Dans le cadre de la gestion de crise de l’épidémie de coronavirus, les Pr Amouyal et Le Moing proposent d’animer une visioconférence ouverte à tous les médecins généralistes ce jeudi 26 mars 2020 à 18h. Retrouvez ici le programme de cette conférence et les modalités d’inscription !

 

Une conférence à distance

La conférence aura lieu en visio le jeudi 26 mars 2020 de 18h à 20h. Elle est ouverte à tous les médecins généralistes installés et aura pour thème : “Le COVID-19, actualité et prise en charge dans la région Occitanie-Est”. Le nombre de participants étant limité afin de favoriser l’interaction entre les auditeurs et les conférenciers, l’inscription est gratuite mais obligatoire.

Les inscriptions sont closes. Vous pouvez retrouver le Podcast de la conférence ci-dessous.

La conférence aura lieu sur la plateforme GoToMeeting, aussi nous vous recommandons si ce n’est pas le cas d’installer l’application. Vous pouvez la télécharger ici.

Au programme de la soirée

La soirée en ligne sera animée par le Pr Amouyal et le Pr Le Moing. Elle se déroulera en 5 temps forts :
  1. 18h-18h15 : Quelles sont vos attentes ?
  2. 18h15-19h : Le COVID-19 : ce que l’on sait, épidémiologie, clinique, thérapeutique : Paul Loubet CHU de Nîmes
  3. 19h-19h20 : Ce qui se fait dans les hôpitaux : Hugues Aumaitre, Perpignan ; Paul Loubet, Nîmes, Vincent Le Moing, Montpellier
  4. 19h20 -19h50 : Ce qui se fait en ville : Michel Amouyal
  5. 19h50-20h00 : Synthèse : Michel Amouyal, Vincent Le Moing

 

Une conférence à retrouver ensuite sur video.umontpellier.fr

Retrouvez ci-dessous la conférence en replay !

Retrouvez ici toutes les informations relatives au mode de fonctionnement de la Faculté de Médecine durant la crise du coronavirus. Cet article est voué à être actualisé régulièrement tout au long de la crise.

 

Mise à jour du mardi 24 mars 2020.
Les nouveautés par rapport à la dernière MAJ sont indiquées par une *

 

Fermeture du Jardin des Plantes au public à compter du 17 mars 2020

Conformément aux annonces du gouvernement et afin d’éviter tout rassemblement de plus de 100 personnes, le Jardin des Plantes sera fermé au public à compter du mardi 17 mars 2020.

Fermeture et interruption totale des enseignements à compter de lundi 16 mars

Les enseignements en présentiel de cours magistraux, de travaux dirigés, de travaux pratiques et en salle de simulation seront interrompus. Les salles de travail pour les étudiants et les cafétérias du CROUS seront également fermées. L’établissement (sur tous ses campus, tous bâtiments) sera fermé jusqu’à nouvel ordre. 

Organisation des ECN blancs du 16 au 18 mars

La Faculté étant fermée au public et aux étudiants, les ECN blancs seront organisés à domicile conformément au test réalisé le jeudi 12 mars. 

Enseignements et Tutorats de PACES

L’accueil des étudiants en PACES est interrompu à partir du 16 mars. Les cours seront mis en ligne prochainement pour que les étudiants puissent poursuivre leur apprentissage. Les Tutorats PACES de Montpellier (ATM2) et Nîmes (TSN) sont également interrompus jusqu’à nouvel ordre.

*Stages pour les étudiants de toutes filières

Les consignes relatives aux stages sont disponibles sur cet article.

 

Cet article sera mis à jour en fonction de l’avancée de la crise et du dispositif. Nous vous invitons à le consulter régulièrement !

 

Liens utiles

Pour toute information à propos de la gestion de crise à la Faculté, vous pouvez joindre le service des affaires générales : medecine-covid19@umontpellier.fr

Pour toute information à propos du coronavirus : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

 

Pour limiter la propagation du virus, veillez à adopter les gestes barrières.