Le saviez-vous ? Le Jardin des Plantes renferme de nombreuses originalités. Parmi les plus récentes en date : un jardin potager permaculturel. Créé il y a deux ans, à l’initiative de Jean-François « Jeff » Fauveau, membre de notre équipe de jardiniers-botanistes, ce carré permaculturel est aujourd’hui lauréat du prestigieux concours national des jardins potagers, organisé par la Société Nationale d’Horticulture de France ! Une immense fierté pour notre Faculté et les équipes du Jardin des Plantes. À l’occasion de la remise des prix qui a eu lieu le 30 novembre, nous avons rencontré Jeff qui nous a renseigné sur ce projet.

 

Un projet issu d’une réflexion post-confinement

C’est en 2020 que germe dans l’esprit de Jeff l’idée de créer un carré potager permaculturel au Jardin des Plantes. Intrigué par l’actualité d’alors, notre jardinier avait en effet observé que de nombreuses personnes se saisissaient de la permaculture pour répondre à des enjeux politiques et économiques.

Investi par la mission de sensibilisation du Jardin des Plantes, Jeff souhaite, par ce jardin, inviter les Montpelliérains à se réapproprier l’agriculture et à reprendre la main sur leur alimentation. Pour cela, il pense son projet autour des variétés de plantes à privilégier sur nos balcons, terrasses et jardins dans notre région au climat méditerranéen.

 

Un jardin permaculturel : kézako ?

Lorsqu’on demande à Jean-François de nous expliquer à quoi correspond un Jardin permaculturel, il nous répond sur deux plans :

  • Le plan technique: la permaculture est issue de pratiques mutualisées à travers le monde, visant à observer la chimie du sol afin d’avoir le moins d’action possible sur celui-ci et sa construction. L’objectif est d’associer des variétés spécifiques de plantes, principalement vivaces, pour créer des systèmes symbiotiques permettant ainsi d’éviter l’apport d’intrants chimiques tels que les pesticides ou des engrais.
  • Le plan des valeurs: plus qu’une simple pratique, la permaculture repose selon Jeff, sur un système de valeurs visant à « protéger la terre, les hommes et partager les surplus ».

 

Somme toute, un jardin permaculturel est un jardin pensé durablement, grâce à une observation minutieuse des écosystèmes biologiques. Travaillé dans le respect de la nature, des saisons et des hommes, il permet d’aboutir des végétaux cultivés sans apports de produits chimiques.

 

Le carré permaculturel du Jardin des Plantes : un lieu de diversité végétale, ouvert au public

Initié en 2020, le jardin permaculturel est visible au niveau du carré numéro 4 de l’école de systématique du Jardin des Plantes. Sur une surface de près de 200 m², le potager concentre plus de 250 espèces de plantes, toutes comestibles. Parmi les espèces cultivées, Jeff essaie de varier entre des plantes dites « classiques » et d’autres plus « originales ». On y retrouve ainsi tomates, aubergines, concombres, pommes, raisins, maïs mais aussi des choux de Daubenton, de l’ail Rocambolle, de la stévia, des cacahuètes ou du bissap. Des fleurs comestibles sont également au rendez-vous pour égayer les papilles des plus gourmands.

Ce potager permaculturel est entretenu par les soins de Jeff qui s’applique également à le faire découvrir aux Montpelliérains par le biais de visites guidées, entre mars et novembre. Jeff en profite pour y prodiguer des conseils sur la permaculture et faire découvrir le fruit de son travail en donnant aux visiteurs quelques fruits et légumes à déguster lorsque la saison s’y prête !

 

Un projet original, lauréat du concours national des jardins potagers 2022

Toute cette variété et ces initiatives pédagogiques ont sans aucun doute contribuer à faire de ce projet un des lauréats du concours national des jardins potagers !

Après avoir candidaté en juin sur la catégorie 4 « Jardin ou Parcelle Pédagogique », les équipes du Jardin des Plantes ont reçu en septembre les jurys du concours au cours d’une visite de deux heures, au cours de laquelle ils ont posé diverses questions techniques à notre jardinier.

Quelques semaines plus tard, c’est avec grand plaisir que Jeff découvrait avoir été sélectionné parmi les 60 jardins en compétition pour recevoir le Grand Prix du meilleur jardin potager pédagogique de France ! 

C’est au cours d’une cérémonie ayant eu lieu le 30 novembre 2022 à Paris que Jean-François et Emmanuel Spicq, chef de culture du Jardin des Plantes ont reçu le prix. Une véritable fierté pour Jeff :

« C’est une très belle surprise. Je suis très heureux, ce projet et ce concours nous permettent de sortir de notre périmètre habituel. Cela nous permet de nous mettre en contact avec d’autres institutions nationales, de nous ouvrir vers l’extérieur. J’ai hâte d’échanger avec les autres participants et lauréats pour faire évoluer ce projet vers d’autres horizons ! »

 

 

 

De la suite dans les projets du Jardin

Outre le joli coup de projecteur sur notre Jardin, ce concours est en effet l’occasion de développer de nouvelles relations d’échanges ou partenariales avec d’autres jardiniers, jardins et/ou institutions, associations.

« J’espère pouvoir trouver dans ces échanges de nouveaux conseils pour développer la pratique de la permaculture sur d’autres projets. Après le potager, j’aimerais expérimenter avec d’autres collègues jardiniers du Jardin des Plantes, la possibilité de développer un nouveau carré permaculturel sur la thématique des plantes résistantes à la sécheresse ! » nous informe Jeff, enthousiaste.

Le carré, déjà identifié, se situera sur le massif Dunal Dellile, une autre parcelle de l’école de systématique. Nous souhaitons donc le meilleur pour la suite à nos équipes du Jardin pour ce nouveau projet, qui sera peut-être l’occasion de postuler à ce concours, dans une autre catégorie !

 

Infos pratiques :

Tous les cinq ans, une nouvelle équipe décanale, composée de vice-doyen.ne.s et de chargé.es de mission est nommée par le ou la Doyen.ne pour le ou la représenter dans le cadre de missions définies. Cette année, Pr Nadine Houede a été nommée Vice-Doyenne aux finances. Elle succédera prochainement au Vice-Doyen Messner sur cette fonction. Retrouvez ici son interview : découvrez son parcours et les projets qu’elle souhaite mettre en place dans le cadre de sa mission !

Vous avez été nommée par la Doyenne Mme Isabelle Laffont, pouvez-vous nous présenter votre parcours ainsi que votre spécialité ?

Diplômée de deux doctorats médecine et biostatistique, j’ai eu la chance de passer deux années au Canada en fin de cursus, ce qui m’a permis d’obtenir une solide expérience en oncologie urologique et une dynamique de recherche. J’ai fait ma première partie de carrière en tant qu’oncologue au centre anticancéreux de Bordeaux, chef du département d’onco-urologie et de l’unité des essais de phase précoce, membre actif de sociétés savantes française et américaine en oncologie.

Actuellement cheffe de service au CHU de Nîmes et adjointe au chef du pôle, je mène de nombreux programmes de recherche au sein d’une unité INSERM de Montpellier et me bats pour la mise à disposition rapide des progrès de la recherche au bénéfice des patients.

 

Comment comptez-vous concilier vos activités de vice-doyenne et vos autres obligations professionnelles ?

J’ai la chance d’être appuyée par une équipe jeune et dynamique en oncologie, j’occupe deux fonctions inhérentes au statut universitaire, directrice du Cancéropole Grand Sud-Ouest, au plus près des équipes de recherche en cancérologie, et maintenant vice-doyenne chargée des finances, en soutien aux projets des enseignants et des étudiants.

 

Quels seront vos contributions et vos objectifs ? Quels sont les projets que vous souhaitez mener à bien dans votre fonction ?

Madame La Doyenne m’ayant accordée sa confiance dans cette nomination, je souhaite l’assister au mieux dans les missions de gestion qui me sont dévolues, à la fois pour ses actions spécifiques en terme de DI et DIU et en lien avec l’université. Je travaillerai pour un équilibre budgétaire afin d’offrir aux étudiants et enseignants les meilleures conditions d’enseignement possible.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à accepter cette nomination ?

Si je dois souligner que les chiffres sont dans ma nature, deux facteurs m’ont motivée pour accepter ce poste, d’une part ma reconnaissance envers la faculté qui m’a nommée Professeur en 2015 et mon souhait de mettre en retour toutes mes ressources à contribution pour la poursuite de ses actions, d’autre part le compagnonnage bienveillant de mon prédécesseur le Pr Patrick Messner.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour étudiants, praticiens, enseignants et personnels : les projections-débats du Cin’éthique, proposées par l’Espace de Réflexion Ethique d’Occitanie font leur grand retour. Retrouvez ci-dessous le programme des séances à venir.

 

Un lieu et un horaire à retenir pour 4 séances annuelles

Les séances de projection-débat du Cin’éthique ont lieu à 19h30 dans l’amphithéâtre d’anatomie de la Faculté, au niveau du Bâtiment Historique. Retrouvez le programme détaillé des projections et des débats attenants en cliquant sur l’image ci-dessous.

 

Le programme SPES (Soins Primaires Environnement et Santé) est une formation du Département Universitaire de Médecine Générale de la Faculté de Médecine de Montpellier-Nîmes. Une journée de formation destinée aux internes en Médecine Générale ainsi qu’une conférence grand public auront lieu le jeudi 13 octobre 2022 sur le campus ADV.

 

SPES, un projet de formation lauréat 2021 du 3e PRSE, reconduit par l’ARS

SPES est un projet de formation en santé environnementale à destination des internes en médecine générale. Il s’inscrit dans l’appel à projet porté par l’ARS Occitanie dans le cadre du 3ème Plan Régional Santé-Environnement, dont il est l’un des lauréats. Après un franc succès, l’ARS a proposé un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens pour une durée de 3 ans.  

SPES est ainsi toujours organisé en 3 temps :

  • Un enseignement distanciel proposé aux internes de médecine générale (1ère année de DES de Médecine Générale) et aux enseignants du département de médecine générale.

  • Un enseignement présentiel qui aura lieu le Jeudi 13 octobre 2022 au sein de notre Campus Santé Arnaud de Villeneuve. Destiné aux internes de médecine générale en 1ère année de DES, il sera consacré le matin à des interventions et des échanges avec des experts en santé environnementale et l’après-midi à des sessions de travail avec les internes pour co-construire des travaux de thèses en santé-environnementale.

  • Une conférence grand public le Jeudi 13 octobre 2022 au sein de notre Campus Santé Arnaud de Villeneuve, à partir de 17h30. Destiné au grand public, elle sera consacrée cette année à un sujet plus que jamais d’actualité : “Les Impacts Santé des Vagues de Chaleur”

Programme de l’édition 2022

 

 

 

Cette année, à l’occasion des Journées du Patrimoine, La Mission Bern, en partenariat avec la Fondation pour le Patrimoine et la Française des Jeux remettront aux équipes des Jardins des Plantes le chèque accordé grâce au Loto du Patrimoine ! L’après-midi, un programme de visites guidées gratuites attendent les visiteurs.

 

 

Le Jardin des Plantes, sélectionné par le Loto du Patrimoine

Nous l’apprenions en mars dernier, le Jardin des Plantes par la Mission Patrimoine, confiée à Stéphane Bern par le Ministère de la Culture parmi 18 autres sites français pour bénéficier du soutien du Loto du Patrimoine.  Outre une belle visibilité nationale, ce programme permettra d’offrir à l’Intendance du Jardin des Plantes un très beau coup de pouce pour sa rénovation, dont les travaux devraient commencer prochainement.

Pour fêter cela, le Jardin reçoit donc, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, une délégation de la Mission Patrimoine et de la Française des Jeux. Une cérémonie de remise de prix aura lieu à 10h30 ce samedi 17 septembre au Jardin des Plantes. Cette cérémonie, en présence de M. Lloberes, Directeur régional FDJ région Sud-Est, de M. Pradel, Responsable du secteur FDJ Hérault Nord Aveyron et de M. Genet, Délégué régional Occitanie-Méditerranée pour la Fondation du Patrimoine dévoilera le soutien apportée par la Mission au projet de rénovation de l’Intendance.

 

Un après-midi consacré aux visites guidées !

Pour célébrer les journées du patrimoine, nos équipes composées de jardiniers et d’enseignants vous proposent, une fois n’est pas coutume plusieurs visites guidées. Accessible gratuitement et sans réservation, elle se font par petits groupes de 15 à 20 personnes. Prévoyez donc de venir quelques minutes à l’avance pour vous assurer d’une place. En cas de beau temps, bouteille d’eau et chapeau sont fortement conseillés !

Retrouvez le programme de la journée ci-dessous.

 

NB : Cette année, le Bâtiment Historique n’ouvrira pas ses portes en raison des travaux de rénovation.

 

On en a parlé

Chaque été, le Jardin des Plantes organise des visites afin que le grand public connaisse mieux notre jardin botanique. Découvrez le programme de l’été 2022.

Des visites pour petits et grands

Accessibles à tous, les visites de l’été du Jardin des Plantes abordent 9 thématiques récurrentes : « Les aromates et les carrés des sens », « les collections des plantes médicinales », « les collections végétales du Jardin des Plantes », « la serre Martins et sa collection de succulentes », « Être ou ne pas être un Jardin des plantes telle est la question », « visites du Jardin comestible permaculturel », « Plantes aromatiques et épices », « le Jardin, médecine et botanique depuis 400 ans ».

 

Infos pratiques

ADRESSE

Boulevard Henri IV,

34000 Montpellier

  • Entrée gratuite

  • Sur inscription préalable OBLIGATOIRE

  • Rendez-vous 10 minutes avant les débuts de visite à l’entrée du Jardin, Bd Henri IV

 

Nous informons notre public que le jardin sera exceptionnellement fermé aux dates suivantes : 

 

  • Jeudi 23 juin : le jardin rouvrira ses portes à partir de 16h
  • Vendredi 24 juin : le jardin fermera ses portes à 15h
  • Vendredi 1er juillet : le jardin fermera ses portes à 17h

 

Nous vous remercions pour votre compréhension et vous souhaitons un bel été !

Tous les cinq ans, une nouvelle équipe décanale, composée de vice-doyen.ne.s et de chargé.es de mission est nommée par le ou la Doyen.ne pour le ou la représenter dans le cadre de missions définies. Cette année, Pr Émilie Olié a été nommée Chargée de mission Bien-être étudiant.e.s. Retrouvez ici son interview : découvrez son parcours et les projets qu’elle souhaite mettre en place dans le cadre de sa mission !

 

Vous avez été nommée par la Doyenne Mme Isabelle Laffont à la fonction de Chargée de Mission bien-être étudiant, pouvez-vous nous présenter votre parcours ainsi que votre spécialité ?

Je suis psychiatre avec une spécialisation autour des troubles de l’humeur et des conduites suicidaires. Ayant fait mes études de médecine à Paris, j’ai réalisé par la suite mon internat ainsi que mon clinicat de psychiatrie à Montpellier.

En ce qui concerne mon parcours, j’ai développé il y a quelques années un réel intérêt autour du bien être des étudiants. Nous avons mis en place un projet autour de séances de psychothérapie afin de prévenir le burnout des étudiants en médecine. Dans ce cadre M. le Doyen Mondain m’avait chargé d’être référente de l’ancien CNA (Conseil National d’Appui) pour la qualité de vie des étudiants santé, ce qui a été reconduit par Mme la Doyenne avec le nouveau CNA-ES, le poste de chargée de mission est arrivé par la suite.

 

Comment comptez-vous concilier vos activités de chargée de mission et vos autres obligations professionnelles ?

Je pense que mes activités de chargée de mission et mes obligations professionnelles sont assez complémentaires. Dans le cadre de ma spécialité je suis sollicitée pour orienter ou même accompagner des étudiants – qui sont en difficulté psychologique. Je compte mettre à profit mes compétences au profit du bien être étudiant.

 

Vous êtes chargée de mission du bien-être étudiant, quel seront vos contributions et vos objectifs ? Quels sont les projets que vous souhaitez mener à bien ?

Le premier champ d’action concerne la santé psychologique : renforcer le soutien psychologique au sein de la Fac que cela soit au niveau de l’écoute ou de l’orientation,  faire mieux connaitre les dispositifs d’aide en place, mettre en place des actions de formation pour les étudiants et personnels administratifs permettant le repérage et l’orientation des personnes en difficulté.

Le second champ d’action concerne la mise en place d’actions pour lutter contre les VSS (Violences sexistes et sexuelles).

 

Qu’est-ce qui vous a motivée à accepter cette nomination ?

Premièrement parce que c’est une belle cause, nous avons envie que les étudiants s’épanouissent dans la Faculté et de faire en sorte que les études soient synonymes de moments positifs. Deuxièmement par le fait que cette nomination de chargée de mission du bien être étudiant rejoint parfaitement ma spécialité visant à améliorer le quotidien de personnes en souffrance.

 

Pour la 19ème édition des « Rendez-vous aux Jardins », les jardiniers-botanistes vous accueillent au quatre coins de l’Europe autour du thème « les jardins face au changement climatique ». La manifestation, organisée par le ministère de la culture, aura lieu du vendredi 3 au dimanche 5 juin 2022. Et bonne nouvelle, le Jardin Des Plantes de Montpellier y participe sur deux jours.

 

 Les « Rendez-vous aux jardins », késako ?

 Dès le vendredi 3 juin, ce sont près de 2 200 jardins qui ouvriront leurs portes, offrant des moments de joie et de découverte. Une occasion à partager en famille et entre amis à travers de nombreuses d’activités. Tout au long du week-end, les visiteurs pourront interagir avec des experts sur les mesures de conservation de la nature, l’objectif étant d’informer sur la protection de la biodiversité essentielle au bien-être du vivant. Par ailleurs, depuis quelques années, au vu d’une coopération européenne réussie, de nombreux pays y participent tel que l’Allemagne, le Portugal, la Croatie, l’Italie, la Pologne et également la France. L’occasion de découvrir de splendides Jardins dont le Jardin des Plantes de la Faculté de Médecine de Montpellier

 

Et au Jardin des Plantes, comment cela se passe ?

Le Jardin des Plantes de la Faculté de Médecine de Montpellier ouvre ses portes cette année pour sa 19ème participation. Par groupe de 25, vous découvrirez, à travers 14 visites, les lieux emblématiques du Jardin, autour de thèmes récurrents tels que « L’abeille et l’humain en 2022 », « Des aromatiques et les carrés des 5 sens » ou bien de visites générales. Tous férus de botanique, nos 5 jardiniers-botanistes qui, en l’espace d’un week-end enfileront la casquette de guides, vous présenteront l’adaptation des plantes face au changement climatique dans leur secteur respectif. Le but de ces deux jours est de favoriser l’interaction entre nos jardiniers-botanistes et le grand public mais également sensibiliser les jeunes et les plus grands à préserver et valoriser le Jardin des Plantes de la Faculté. Lieu emblématique de Montpellier, venez le découvrir sous un nouvel œil. Nous vous attendons nombreux ! 

 

Programme des visites 2022 pour les RDV aux Jardins

Le départ de toutes les visites se fait à la loge des gardiens municipaux du Boulevard Henri IV.

Le nombre maximum pour chaque visite est limité à 25 personnes.

  • Ven 3 juin - 13h00

    L‘abeille et l’humain en 2022

    par Jeff Fauveau et l’association APIS SCHOLA

  • Ven 3 juin - 13h30

    Visite générale du Jardin

    par Emmanuel Spicq

    Ven 3 juin - 13h30

  • Ven 3 juin - 14h00

    Être ou ne pas être dans un jardin anglais, telle est la question ?

    par Ludovic Rioux et Jean-Louis Talavera

  • Ven 3 juin - 14h30

    Les collections du Jardin des Plantes

    par Didier Morisot

    Ven 3 juin - 14h30

  • Ven 3 juin - 15h00

    Les stratégies et adaptations des plantes face au climat

    par Denis Nespoulous

  • Ven 3 juin - 16h00

    Des aromatiques et le carré des 5 sens

    par Jean-Louis Talavera

    Ven 3 juin - 16h00

  • Sam 4 juin - 13h30

    Être ou ne pas être dans un jardin anglais, telle est la question ?

    par Ludovic Rioux et Jean-Louis Talavera

  • Sam 4 juin - 14h00

    Promenade au fil de l‘histoire et de l’écologie

    par Denis Nespoulous

    Sam 4 juin - 14h00

  • Sam 4 juin - 14h15

    L‘abeille et l’humain en 2022

    par Jeff Fauveau et l’association APIS SCHOLA

  • Sam 4 juin - 14h30

    La serre Martins et sa collection de succulentes

    par Emmanuel SPICQ

    Sam 4 juin - 14h30

  • Sam 4 juin - 15h00

    Des aromatiques et le carré des 5 sens

    par Jean-Louis Talavera

  • Sam 4 juin - 15h30

    Les stratégies et adaptations des plantes face au climat

    par Denis Nespoulous

    Sam 4 juin - 15h30

  • Sam 4 juin - 16h00

    L‘abeille et l’humain en 2022

    par Jeff Fauveau et l’association APIS SCHOLA

  • Sam 4 juin - 16h30

    Visite générale du Jardin

    par Emmanuel Spicq

    Sam 4 juin - 16h30

 

 

Inspirée par le Jardin des plantes et son herbarium historique, découvrez l’exposition Botanica réalisée par Christelle Boulé à l’occasion du Festival Boutographie. Du samedi 07 au dimanche 29 mai, une balade florale s’offre à vous en plein cœur de l’Orangerie.

Une programmation Hors les murs

Le festival Boutographie propose chaque année une programmation parallèle créant un circuit dans divers lieux culturels de Montpellier. Initialement programmé en 2019 puis annulé en raison de la crise sanitaire, le Jardin des Plantes accueille cette année le projet Botanica, une série de 15 tableaux rendant hommage à ses collections botaniques. Pour découvrir la genèse du projet et ses inspirations, nous avons échangé avec l’artiste Christelle Boullé.

Quel est votre parcours ?

J’ai grandi à Montréal et réalisé mes études en art. J’ai par la suite choisi de bifurquer vers le design graphique et obtenu un bachelor en 2009. Après m’être installée à Lausanne en Suisse, j’ai travaillé pendant 4 ans en tant que graphiste en agence. Suite à cette expérience, j’ai décidé de reprendre mes études et je me suis inscrite en 2014-2016 en Master photographie au sein de l’école ECAN, école reconnue mondialement. C’est à ce moment que j’ai commencé à travailler la photographie comme je le fais aujourd’hui, de façon expérimentale notamment à travers une série que j’ai réalisé sur le parfum. C’est un travail au sein d’un laboratoire comme pour les photos argentiques mais ici, elles sont développées en couleur. J’aime qu’une photo soit unique et cette technique est un terrain de jeu pour la création.

Parlez-nous du projet Les Boutographies 

En 2017, j’ai postulé avec mon projet de diplôme pour exposer au Pavillon populaire. J’ai été recontactée fin 2019 pour une exposition Hors les Murs qui permet de découvrir dans Montpellier différentes séries de photos. Ils se sont tournés vers moi car je travaille avec les matières. J’aime beaucoup le projet des Boutographies car il permet de découvrir des artistes émergents, c’est très rafraîchissant et nous offre la possibilité de découvrir des projets qui ont moins de visibilité.

Qu’en est-il du projet Botanica ?

Cette invitation est un très beau cadeau. Je travaillais depuis 2-3 ans sur la représentation du parfum quand les Boutographies ont eu cette idée avec le Jardin des Plantes de Montpellier. J’ai donc commencé mes recherches sur ce lieu et j’ai tout de suite été inspirée. Le lieu est super. J’ai regardé des documentaires et reportages pour découvrir la richesse des herbiers, ce qui m’a tout de suite intéressé. Je souhaitais me rapprocher de la matière et rendre hommage à la nature, aux parfums et aux formes. J’ai alors voulu créer un jardin intemporel, un jardin que nous pouvons avoir chez nous ou bien qui pouvait exister il y a 300 ans afin de jongler entre le passé et le futur.

Quelle a été votre démarche d’inspiration avec le Jardin des Plantes ?

Je ne me suis pas rendue au Jardin des Plantes, j’ai décidé de l’imaginer et d’être dans une démarche d’inspiration. Je me suis alors aidée de mes amis qui ont voyagé par exemple au Japon ou au Canada et qui ont photographié des plantes. Mon travail s’est basé sur mes recherches et surtout sur mon interprétation de ce que pouvait être le Jardin.

 

Débutée en 2020, la série de photographie Botanica n’est pas terminée et Christelle Boulé la poursuit.

Pour découvrir une explosion de couleur, rendez-vous à l’orangerie tout au long du mois de mai !