Articles

Chaque année, la campagne du mois d’Octobre Rose permet de sensibiliser le plus grand nombre au dépistage du cancer du sein. Nos étudiant.e.s en maïeutique et les associations de cette filière sur Montpellier et sur Nîmes : l’AMESF et le CNESF sont particulièrement engagées pour cette cause. 

 

A Montpellier, l’AMESF se mobilise pour l’association Ruban Rose

Tous les ans, l’AMESF s’engage pour Octobre Rose avec la réalisation de plusieurs actions. L’objectif ? Sensibiliser les étudiant.e.s de l’Université de Montpellier au dépistage du cancer du sein. Le tout bien sûr en recueillant un maximum de fonds au profit de l’association Ruban Rose, association engagée pour la lutte contre le cancer du sein.

 

Sensibilisation à l’auto-palpation

Le premier geste de prévention, c’est l’auto-palpation ! Pour sensibiliser les étudiant.e.s aux bons gestes, l’AMESF a tenu un stand sur les facultés de Médecine (ADV) et de STAPS les 6, 7 et 8 octobre. Sur l’UFR STAPS, le stand s’est tenu en collaboration avec l’association PESAP, l’asso des étudiant.e.s en Master Prévention, Education pour la Santé, Activité Physique.

Au programme : initier les étudiant.e.s aux bons gestes d’auto-palpation à l’aide d’une maquette utile à la démonstration, prêtée par le Département Universitaire de Maïeutique. Bilan : près de 300 étudiant.e.s ont pu être sensibilisés !

 

Et pour les plus timides, ou pour celles et ceux qui n’auraient pas pu venir, l’AMESF a pensé à tout avec des posts détaillés sur leurs réseaux sociaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AMESF_SFMTP (@amesf_sfmtp) le

Collecte de fonds

 

L’action de l’AMESF ne s’arrête pas là. En effet, l’association soutient activement Ruban Rose, l’association de lutte contre le cancer du sein en reversant les fonds collectés à l’occasion de leur action annuelle.

Cette année, l’association a mis en place une tombola en plus de leur stand habituel de vente de gourmandises. Grâce à leur engagement et aux nombreux contributeurs de la tombola, l’association a déjà collecté plus de 500 euros qui seront entièrement reversés à l’association Ruban Rose ! Une véritable réussite pour nos étudiant.e.s qui ont ainsi dépassé le montant du don de l’an dernier.

 

 

Aujourd’hui, l’association se donne un nouvel objectif : dépasser les 650 euros de dons reversés en faveur de Ruban Rose ! Pour y parvenir, vous pouvez les aider en achetant un ticket de tombola, pour seulement 2 €.

 

➡️Vous pouvez acheter les tickets tombola : 

📌Au local de l’asso pendant les permanences (13h30-14h00)  

📌Via la billetterie pumpkin : 

Le prix d’un ticket est de 2€ et le tirage au sort se déroulera le 30 octobre.

 

A Nîmes, les crocodiles du CNESF s’investissent pour la Ligue contre le Cancer

A l’instar de son homologue montpelliéraine, la corpo des sage-femmes de Nîmes se mobilise également pour Octobre Rose. Plusieurs actions sont mises en place au profit de la Ligue contre le Cancer.

Opération “Les Chauves d’Octobre Rose” en partenariat avec la Corpo Médecine

Dès le 1er octobre, la CNESF s’est mobilisée aux côtés de la CCC (Corpo Carabins Crocodiles) pour la réalisation de l’opération “les Chauves d’Octobre Rose”. 

L’objectif est double : recueillir des dons financiers au profit de la Ligue contre le Cancer mais également des dons en nature sous la forme de longues mèches de cheveux au profit de l’association Fake Hair Don’t Care. Cette-dernière utilisera les mèches pour réaliser des perruques destinées aux patients en chimiothérapie.

 

Extrait des stories de la Corpo Carabin Crocodiles à propos de l’opération “Crânes Rasés” en collaboration avec la CNESF

 

Pas moins de 8 volontaires ont accepté de se couper les cheveux sur le campus, rassemblant ainsi plus de 420 euros au profit de la Ligue ! 

Sensibilisation et prévention sur les réseaux sociaux

La CNESF, en parallèle de cette action événement, a réalisé plusieurs posts de prévention sur les réseaux sociaux. Afin de sensibiliser le plus grand nombre, des affiches informatives ont été publiées de même qu’un questionnaire de la Ligue sur le dépistage des cancers du sein. N’hésitez pas à tester vos connaissances, des cadeaux sont à gagner :

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 🤰🏻C N E S F 👶🏻 Maya Tique 🤰🏻 (@cnesf) le

Affichez votre soutien avec un Pins CNESF !

Pour finir, la CNESF propose d’afficher son soutien à l’action Octobre Rose en se procurant un très joli pins spécialement édité pour l’occasion. 

D’une valeur de 2€, il vous permettra d’afficher votre soutien pour la lutte contre le cancer du sein tout en faisant une bonne action : tous les fonds sont intégralement reversés à la Ligue contre le Cancer !

Déjà 60 euros ont été collectés ! Si vous voulez acquérir le pins, ne tardez pas, seulement une dizaine sont encore en stock au local de la CNESF…

Un bilan global plus que satisfaisant : #Fiersdenosétudiants

L’année 2020 et son contexte particulier n’auront en rien freiné l’action de nos étudiant.e.s. Grâce aux actions conjointes des assos nîmoises et montpelliéraines, près de 1000 euros ont pu être récoltés aux profit d’associations de lutte contre le cancer. 

De plus, plusieurs centaines de personnes ont été sensibilisées à la prévention contre cette maladie grâce aux différentes affiches et visuels réalisés par les associations.

Nous sommes particulièrement fiers de nos étudiants et remercions tous les généreux donateurs qui ont contribué aux collectes de fonds organisées par l’AMESF et la CNESF.

Bravo à tou.te.s !

 

Après notre rencontre avec Dis-Lalie, l’association montpelliéraine de la filière Orthophonie, nous retrouvons cette semaine la CNESF, l’association de la filière Maïeutique de Nîmes !

En quelques mots, qu’est-ce que la CNESF ?

La Corporation Nîmoise des Étudiant.e.s Sages-Femme est une association de la loi 1901 qui a pour but de représenter les Étudiant.e.s Sages-Femmes de Nîmes et de porter leur voix au sein de fédérations comme l’ANESF (Association Nationale Des Étudiant.e.s Sages-Femmes, notre fédération de filière) et l’AGEM (Association Générale des Étudiants Montpelliérains, notre fédération territoriale). Elle a également pour but d’écouter les étudiant.e.s sages-femmes de Nîmes, de les conseiller au possible, et de défendre leurs droits et intérêts. Notre association permet de dynamiser la vie estudiantine de ces adhérent.e.s à travers l’organisation d’événements de solidarité et de prévention, mais également d’événements festifs, sportifs et culturels. Enfin, elle vise à améliorer nos compétences de futur.e.s professionnel.le.s de la santé via l’accès à des formations complémentaires.

Quelles activités ou actions mettez-vous en place tout au long de l’année ?

Nous essayons d’élargir nos actions au maximum grâce aux différents pôles de l’association:

Le pôle santé publique a organisé par exemple des cinés/cafés débats, afin de discuter autour de thèmes comme les mutilations sexuelles féminines ou l’adoption sous X, notamment après la diffusion de films en partenariat avec le Sémaphore de Nîmes.

À l’occasion de la campagne annuelle de communication pour la sensibilisation au dépistage au cancer du sein, nous avons créé un calendrier pour Octobre Rose . Il partage des messages de préventions et d’informations, et l’argent récolté a fait l’objet d’un don pour la Ligue Contre le Cancer. Nous étions aussi présent.e.s à l’occasion du Téléthon au côté des étudiant.e.s en médecine.

Grâce au développement de la communication sur les réseaux, nous avons créer des affiches à l’occasion de journées mondiales, comme par exemple celle en collaboration avec l’ANESF pour la journée mondiale de la contraception, et des quizz d’informations sur différents thèmes sont également disponibles. Nous avons pu mettre en place un tutorat d’années supérieures entre les différentes promotions, qui sera encore à développer l’an prochain. 

Des évènements festifs et de cohésion ont été organisés, notamment le gala de fin d’année, qui n’a pas pu avoir lieu malheureusement. Comme l’an passé, nous avons continué de développer notre réseau de baby-sitting. Au niveau de l’AGEM et de l’ANESF, nous sommes présent.e.s en déplacement ou à distance à chaque conseil d’administration et assemblée générale afin de représenter les étudiant.e.s sages-femmes de Nîmes dans les prises de positions.

Des goûters sont organisés tous les mois afin de reverser les recettes à des associations caritatives, auprès desquels nous effectuons également des dons de vêtements et de matériels pour enfant.

Enfin, nous avons participé à la semaine PEPS organisée par le Tutorat Santé Nîmes cette année, au salon de l’étudiant, ainsi qu’à la journée portes ouvertes de la Faculté pour essayer de répondre au mieux aux questions des futur.e.s étudiant.e.s.

Pourquoi avoir choisi la filière Maïeutique à titre personnel et qu’est-ce que l’association apporte aux étudiants de cette filière ?


D’après moi, c’est une filière que l’on choisit par passion. Les études sont longues et 
demandent un investissement important, notamment dans les nombreux stages. Mais l’accompagnement des couples, des mamans, des femmes ou encore des bébés fait la diversité de notre métier, et c’est ça qui m’a attiré. Nous avons en effet un large champs de compétences, que ce soit en secteur libéral, privé ou public, nous pouvons accompagner la femme tout au long de sa grossesse, de son accouchement et de son post-partum (s’il n’y a pas de pathologies). Nous pouvons également assurer ses consultations de gynécologie préventive et de contraception. Nous vivons des situations parfois difficiles, mais d’intenses moments de vies et d’émotions, sont là pour nous rappeler les raisons pour lesquels nous avons commencé.

L’association, quant à elle permet de se retrouver, que ce soit au local ou lors d’événements, de se former, au travers les formations proposés par l’ANESF ou l’AGEM. Les adhérents peuvent aussi se tenir au courant des actualités nationales que nous relayons régulièrement. Pour ceux qui veulent s’investir dans la vie étudiante, c’est un bon moyen de s’épanouir dans la réalisation de ses projets, tout en collaborant avec d’autres étudiant.e.s.

Pourquoi selon vous adhérer à votre association ? 

Adhérer à notre association c’est avant-tout un geste de soutien. Nous représentons les étudiant.e.s sages-femmes dans la vie estudiantine de la faculté. Adhérer permet de se tenir au courant des différents évènements et d’être mis en lien avec les autres associations de la faculté ou de l’extérieur. En effet, cela entraîne une adhésion à la fois à l’AGEM et à l’ANESF, ce qui permet d’être mis au courant des débats au seins de ces associations, et potentiellement d’avoir un impact en donnant son avis sur les problématiques. C’est donc la possibilité de se sentir concerné par l’avenir de la profession et de la vie étudiante de la région, mais aussi de faire remonter des problèmes de manière plus générale.

Avoir l’adhésion, c’est aussi l’unique manière de voter aux assemblées générales, pour les futures équipes qui vous représenterons sur les prochains mandats. Et pour le côté plus amusant, l’adhésion donne accès à un maximum de partenariats que nous dégote notre fabuleuse VP Part. Du laser game, aux produits de chez luneale, fempo et encore beaucoup d’autres, qui permettent d’avoir de chouettes réductions. Pour finir, nous avons des partenariats avec des assurances professionnelles qui offrent une protection supplémentaire aux étudiant.e.s en stage.

Comment adhère-t-on ? 

Pour l’adhésion c’est très facile, vous vous rendez dans les locaux de notre association sur le site de la faculté, entre 12 et 14h (tous les jours), et vous réglez 7 euros, soit en chèque, espèce, ou même lydia. On délivre une jolie petite carte avec les coordonnées de nos réseaux sociaux. C’est possible tout le long de l’année,mais on clôture l’adhésion deux semaines avant l’Assemblée Générale de fin de mandat.

Quelques mots sur le bureau de l’année 2020-2021 ?

Cette année malheureusement, au vue de la situation sanitaire, la passation se fera à distance. Nous sommes en contact avec les membres du bureau qui se présente pour le mandat 2020-2021 et qui sont plus motivées que jamais. Il y a de beaux projets à venir et à concrétiser, que nous avons hâte de découvrir plus en détails. C’est avec un petit pincement au coeur que l’on quitte ce mandat, surtout avec une fin d’année difficile, mais en totale confiance dans l’investissement du bureau à venir. Ce sont des jeunes femmes motivées, avec de l’expérience et beaucoup d’envie, tout ce qu’il faut pour réussir. On n’aurait pas pu laisser ce mandat plus sereinement que devant cette belle relève !

N’hésitez pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux :

– Instagram : @CNESF

– Facebook : Corporation Nimoise des Étudiant.e.s Sages-femmes

– Twitter : @CNESF2