Archive d’étiquettes pour : sensibilisation

Les personnes âgées représentent plus de 20% de la population française (Source INSEE 2020), pourtant, vieillir reste mal compris. Grâce aux outils de simulation proposés dans cet atelier innovant, les participants pourront faire un bon de plusieurs années dans le temps. Ils pourront ainsi aiguiser, par l’expérience, leurs compétences dans l’accompagnement des personnes âgées.

Pourquoi cet atelier ?

Cet atelier, proposé par l’Ecole de Gériatrie et de Gérontologie, a été créé pour permettre à ses participants de faire l’expérience des principales déficiences liées au vieillissement. 

Il est mené par sa responsable administrative, Myriam Taroudjit et Marie-Laure Portalez, ingénieure d’études. 

Des équipements spéciaux permettent aux participants de faire l’expérience sensorielle des principales déficiences liées à l’âge. Ils peuvent ainsi percevoir les difficultés des personnes âgées et  mieux comprendre leurs comportements et leurs besoins spécifiques.

“Un véritable apprentissage par l’expérience dans le but d’améliorer les conditions de vie des personnes âgées“

L’efficacité de cette méthode par simulation a fait l’objet d’une étude réalisée par des étudiants en médecine à l’Université Julius-Maximilians de Wurtzbourg (Dr. med. Filz S.A., Dr. med. Swoboda W. et al.).

Les recherches, effectuées sous forme de stages pratiques impliquant le port d’une combinaison de simulation, ont conduit aux résultats suivants :

  • Capacité d’empathie des conditions de vie d’une personne âgée après le stage pratique : 83% des participants.
  • Capacité de se mettre dans la situation d’une personne âgée après le stage pratique : 90% des participants.
  • Compréhension de l’état physique d’une personne âgée après le stage pratique : 95% des participants

 

Comment ?

A l’aide de combinaisons de simulation composées de plusieurs éléments, les participants se mettent à la place d’une personne âgée en faisant l’expérience des difficultés physiques et morales  liées au vieillissement.

Quelques exemples : 

  • LES LUNETTES SPÉCIALES

    Elles provoquent une perception différente de la couleur, un flou granuleux, une sensibilité à l’éblouissement et/ou un rétrécissement du champ visuel

  • LE CASQUE AUDITIF

    Il provoque une perte d’audition à haute fréquence

  • LE GILET DE POIDS

    Ce gilet permet aux participants de faire l’expérience d’une courbure de la colonne vertébrale, de basculement de bassin vers l’avant, d’une faiblesse posturale, de restriction de la mobilité, de perte de force, d’une augmentation du stress physique et/ou de l’affaiblissement du sens de l’équilibre.

  • LES GANTS

    Ils provoquent une restriction de la mobilité des mains, une diminution de l’agilité et une diminution de la sensation tactile

  • LES POIDS DE CHEVILLE

    Les poids de cheville provoquent une perte de force musculaire, une coordination altérée et une démarche incertaine en traînant les pieds

  • LA SEMELLE MOLLE DE LA SURCHAUSSURE

    Cette semelle particulière donne une sensation spongieuse et diminue la sensibilité du contact avec le sol, elle permet d’éprouver la sensation d’insécurité

  • DES GANTS SPÉCIAUX

    Ces autres gants permettent la simulation de tremblements, reproduits de façon réaliste grâce à la stimulation musculaire électrique et d’un module de commande réglable en continu

Les retours de nos étudiants

Chaque année, cet atelier innovant est donc proposé aux élèves de l’École afin de compléter leur cursus et améliorer leur compréhension de la personne âgée. Les témoignages sont élogieux :

Stéphanie : “Cet atelier était très intéressant et toutes les personnes travaillant auprès d’un public âgé devraient pouvoir participer à cet atelier de simulation. Perdre des sens est très perturbant.

Mariam : “Cet après-midi, j’ai vécu ce que les personnes avancées en âge que j’accompagne vivent au quotidien. Les douleurs musculaires, les problèmes auditifs et visuels, la lenteur, dus à l’environnement qui n’est plus adapté pour évoluer en toute sécurité“

Maïlys : “Dans le cadre professionnel, j’apporterai une attention d’autant plus particulière à ces “douleurs” et la manière dont les personnes le vivent et le subissent dans leur quotidien pour adapter au mieux les réponses à leurs besoins.”

 

Plus de photos : 

L’Hôpital des Nounours est de retour en 2022 ! Pour tout savoir de cette opération de sensibilisation utile et attachante, lisez cet article !

 

Les étudiants en santé de Montpellier s’associent pour une opération pleine de sensibilité

Comme chaque année depuis 2002, nos étudiants des filières médecine, maïeutique et orthophonie (via les corpos ACM, AMESF et Dislalie), s’associent aux étudiants des filières pharmacie, dentaire, kinésithérapie et ergothérapie pour organiser une manifestation tant unique par sa douceur que par son utilité : l’Hôpital des Nounours.

Le concept ? Les étudiants en santé accueillent des enfants de maternelles issues de quartiers défavorisés pour les sensibiliser au monde hospitalier et aux examens de santé à travers une mise en scène ludique : ce sont leurs doudous qui seront les patients d’un jour !

 

Un mini parcours transdisciplinaire de soins pour doudous

L’opération, qui aura lieu cette année du 28 mars au 1er avril, accueillera un mini parcours de soin pour les peluches des enfants, répartis dans 12 classes de maternelle. Un véritable “mini-hôpital” !

Au programme, pas moins de 15 stands de soins pluridisciplinaires ! Pour se préparer à la médiation avec les enfants, les étudiants qui animent les stands ont reçu une formation spéciale donnée par une pédopsychiatre du CHU de Montpellier.

 

Stands tenus par les étudiant.es de médecine (ACM)

  • Pneumologie – Cardiologie
  • Radiologie
  • Ophtalmologie
  • Dermatologie
  • Médecine digestive
  • Médecine générale
  • Anesthésie-Chirurgie
  • Urgences
  • Nutrition – Médecine du Sport – Médecine Environnementale

 

Stand tenu par les étudiant.es de maïeutique (AMESF)

  • Stand sur la vaccination

 

Stand tenu par les étudiant.es en orthophonie (DISLALIE)

  • Stand sur la langue des signes, travail de l’audition et de l’attention

 

Stands tenus par les étudiants des autres filières de santé : 

  • Pharmacie : médicaments et poux
  • Dentaire : soins dentaires
  • Ergothérapie : sensibilisation au handicap
  • Kinésithérapie : travail de l’équilibre

 

Objectif : dédramatiser le monde hospitalier et éduquer à la santé

Alors que les blouses blanches peuvent parfois impressionner les tout-petits, l’objectif de cette opération est vraiment de dédramatiser les examens hospitaliers que pourraient être amenés à suivre les enfants dans le futur” explique Carlota, Vice-Présidente ISS de l’ACM Corpo. 

Pour compléter le tableau et rendre la chose plus réelle, les étudiants ont même préparé des mini cartes vitales et des carnets de santé factices !” précise Pauline, deuxième VP ISS de l’ACM Corpo.

Avec un tel dispositif, il ne fait nul doute que les nounours de nos petit.es invité.es ressortiront en pleine forme !

 

Infos pratiques

: Campus Arnaud de Villeneuve, 2e étage

Quand : du 28 mars au 1er avril 2022

 

 

Le mardi 16 novembre prochain, le collectif Féminin Pluriel Montpellier Méditerranée, en partenariat avec la Faculté de Médecine, le CIDFF, AG2R la Mondiale et l’association Agnes McLaren propose, à l’occasion du mois de novembre, consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes, une projection d’un film de sensibilisation sur ce thème. La projection sera suivie d’un débat dans l’amphithéâtre d’anatomie de la Faculté. Découvrez le programme de cette soirée thématique ci-dessous.

 

Un film documentaire, réalisé de façon collaborative

Plus qu’un film de sensibilisation, le film réalisé avec le soutien du Collectif Féminin Pluriel Montpellier Méditerranée est un film témoignage. En effet, il retrace l’histoire de 6 femmes ayant vécu des violences conjugales. Partie prenantes de la réalisation du film, accompagnées par deux réalisatrices, ces 6 femmes ont non seulement témoigné, mais également participé à la conception même du film qui sera retransmis le 16 novembre à 18h30 dans l’amphithéâtre de la Faculté de Médecine.

Conçu comme un support d’information à destination première des adolescentes, le film est également à destination du plus grand nombre, le sujet des violences conjugales étant une problématique concernant tous les milieux sociaux et culturels ainsi que tous les genres.

 

Une projection suivie d’un débat, en présence des réalisatrices

La projection du film documentaire sera suivie d’un débat ouvert et de temps d’échanges sur le sujet des violences conjugales. Au delà de la violence physique, quelles sont les autres types de violence conjugales ? Comment détecter de telles violences ? Comment intervenir, alerter, secourir les victimes ? Comment se reconstruire ? Autant de thématiques qui pourront être traitée au cours de ce débat.

 

Un événement gratuit, ouvert à tous et sur inscription

Afin de faciliter l’accès au plus grand nombre, l’accès à cette projection est ouvert à tous.tes.

En raison des circonstances sanitaires, la présentation du pass sanitaire est obligatoire ainsi que l’inscription préalable à l’événement (cliquez sur le bouton ci-dessous).

Télécharger le Communiqué de Presse Télécharger le Dossier de Presse

 

 

 

 

En septembre 2020, le Ministère des Solidarités et de la Santé publie un rapport intitulé “Les 1000 premiers jours”. Ce rapport a fait l’objet d’une base de travail pour les étudiant.e.s de 2e année en Maïeutique de notre faculté.

Un rapport comme pilier

Ce rapport, demandé par le Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, est le fruit du travail de plusieurs chercheurs spécialisés dans le domaine de la petite enfance : pédopsychiatres, psychanalystes, éducateurs, médecins… Il fait état de l’importance des 1000 premiers jours de vie chez un enfant.

Les rapports de ce type pouvant être long et trop peu accessibles pour les familles ou les professionnels du domaine, la mission des étudiants de 2e année de Maïeutique était de simplifier les informations présentes dans ce rapport. Pour cela, leur projet consistait à créer des messages parlant et accessible à tous et de les retranscrire sur une affiche pour une large diffusion.

Des études de plus en plus liées à l’actualité

Les études en Maïeutique sont profondément liées à l’actualité. En effet, dès qu’une nouvelle loi à propos de l’enfant ou de la parentalité entre en vigueur, les sages-femmes doivent s’adapter.

Pour ces raisons, les étudiant.e.s de Maïeutique suivent des cours de Sciences Humaines et Sociales durant leur cursus. Ces cours permettent de comprendre les actualités liées à ce domaine, d’étudier les différentes cultures et les différentes situations familiales que nos futur.e.s professionnel.le.s de santé pourraient rencontrer.  Ceci afin de s’adapter à chaque patient et être en mesure de leur apporter le meilleur suivi possible.

Le but de ce cours est également de leur faire prendre conscience qu’ils peuvent être acteur.rices de la société, notamment en vulgarisant les informations dont ils disposent pour les rendre accessibles au plus grand nombre… justement l’objet du projet qui leur a été confié.

 

Le projet de vulgarisation scientifique

La consigne donnée aux étudiants était de transformer un savoir scientifique en messages clairs pour un public divers, à la fois au niveau social et culturel, le tout en prenant en compte les formes multiples de famille. La responsable de ce cours Kristina t’Felt, docteure en sociologie, a divisé la classe en quatre groupes. Chaque groupe devait travailler sur un thème différent :

  • Groupe 1

     Les interactions entre enfants et parents (partie I A du rapport).

  • Groupe 2

    Le mode de vie pour le développement de l’enfant (partie I B du rapport)

  • Groupe 3

    Le « parcours 1000 jours » : suivi personnalisé parent-enfant (partie II du rapport)

  • Groupe 4

    Les congés de naissance (partie IV A du rapport)

Les productions graphiques

Grâce à ce projet, quatre affiches ont été réalisées en partenariat avec les étudiants de l’Institut Privé d’Enseignement Supérieur des Arts Appliqués de Montpellier (IPESAA). Celles-ci pourront être transmises par les étudiants en Maïeutique. Les voici :

 

Crédits illustrations : 

Les interactions enfants-parents – Illustration : Blandin CHAUVET – Ecole IPESAA, section illustration concept-art

Les congés de naissance – Illustration : Yona TANGHE – Ecole IPESAA, section illustration, concept-art

Le parcours des 1000 jours – Illustration : Raphaël SUKY – Ecole IPESAA, section illustration, concept-art

Le mode de vie – Illustration : Julien LAWRENCE – Ecole IPESAA, section illustration, concept-art

Une initiative pérenne

Face au succès auprès des étudiants mais également en terme pédagogique, ce projet va être reconduit auprès des étudiants de Nîmes en 3e année de Maïeutique.

Chaque année, la campagne du mois d’Octobre Rose permet de sensibiliser le plus grand nombre au dépistage du cancer du sein. Nos étudiant.e.s en maïeutique et les associations de cette filière sur Montpellier et sur Nîmes : l’AMESF et le CNESF sont particulièrement engagées pour cette cause. 

 

A Montpellier, l’AMESF se mobilise pour l’association Ruban Rose

Tous les ans, l’AMESF s’engage pour Octobre Rose avec la réalisation de plusieurs actions. L’objectif ? Sensibiliser les étudiant.e.s de l’Université de Montpellier au dépistage du cancer du sein. Le tout bien sûr en recueillant un maximum de fonds au profit de l’association Ruban Rose, association engagée pour la lutte contre le cancer du sein.

 

Sensibilisation à l’auto-palpation

Le premier geste de prévention, c’est l’auto-palpation ! Pour sensibiliser les étudiant.e.s aux bons gestes, l’AMESF a tenu un stand sur les facultés de Médecine (ADV) et de STAPS les 6, 7 et 8 octobre. Sur l’UFR STAPS, le stand s’est tenu en collaboration avec l’association PESAP, l’asso des étudiant.e.s en Master Prévention, Education pour la Santé, Activité Physique.

Au programme : initier les étudiant.e.s aux bons gestes d’auto-palpation à l’aide d’une maquette utile à la démonstration, prêtée par le Département Universitaire de Maïeutique. Bilan : près de 300 étudiant.e.s ont pu être sensibilisés !

 

Et pour les plus timides, ou pour celles et ceux qui n’auraient pas pu venir, l’AMESF a pensé à tout avec des posts détaillés sur leurs réseaux sociaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AMESF_SFMTP (@amesf_sfmtp) le

Collecte de fonds

 

L’action de l’AMESF ne s’arrête pas là. En effet, l’association soutient activement Ruban Rose, l’association de lutte contre le cancer du sein en reversant les fonds collectés à l’occasion de leur action annuelle.

Cette année, l’association a mis en place une tombola en plus de leur stand habituel de vente de gourmandises. Grâce à leur engagement et aux nombreux contributeurs de la tombola, l’association a déjà collecté plus de 500 euros qui seront entièrement reversés à l’association Ruban Rose ! Une véritable réussite pour nos étudiant.e.s qui ont ainsi dépassé le montant du don de l’an dernier.

 

 

Aujourd’hui, l’association se donne un nouvel objectif : dépasser les 650 euros de dons reversés en faveur de Ruban Rose ! Pour y parvenir, vous pouvez les aider en achetant un ticket de tombola, pour seulement 2 €.

 

➡️Vous pouvez acheter les tickets tombola : 

📌Au local de l’asso pendant les permanences (13h30-14h00)  

📌Via la billetterie pumpkin : 

Le prix d’un ticket est de 2€ et le tirage au sort se déroulera le 30 octobre.

 

A Nîmes, les crocodiles du CNESF s’investissent pour la Ligue contre le Cancer

A l’instar de son homologue montpelliéraine, la corpo des sage-femmes de Nîmes se mobilise également pour Octobre Rose. Plusieurs actions sont mises en place au profit de la Ligue contre le Cancer.

Opération “Les Chauves d’Octobre Rose” en partenariat avec la Corpo Médecine

Dès le 1er octobre, la CNESF s’est mobilisée aux côtés de la CCC (Corpo Carabins Crocodiles) pour la réalisation de l’opération “les Chauves d’Octobre Rose”. 

L’objectif est double : recueillir des dons financiers au profit de la Ligue contre le Cancer mais également des dons en nature sous la forme de longues mèches de cheveux au profit de l’association Fake Hair Don’t Care. Cette-dernière utilisera les mèches pour réaliser des perruques destinées aux patients en chimiothérapie.

 

Extrait des stories de la Corpo Carabin Crocodiles à propos de l’opération “Crânes Rasés” en collaboration avec la CNESF

 

Pas moins de 8 volontaires ont accepté de se couper les cheveux sur le campus, rassemblant ainsi plus de 420 euros au profit de la Ligue ! 

Sensibilisation et prévention sur les réseaux sociaux

La CNESF, en parallèle de cette action événement, a réalisé plusieurs posts de prévention sur les réseaux sociaux. Afin de sensibiliser le plus grand nombre, des affiches informatives ont été publiées de même qu’un questionnaire de la Ligue sur le dépistage des cancers du sein. N’hésitez pas à tester vos connaissances, des cadeaux sont à gagner :

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 🤰🏻C N E S F 👶🏻 Maya Tique 🤰🏻 (@cnesf) le

Affichez votre soutien avec un Pins CNESF !

Pour finir, la CNESF propose d’afficher son soutien à l’action Octobre Rose en se procurant un très joli pins spécialement édité pour l’occasion. 

D’une valeur de 2€, il vous permettra d’afficher votre soutien pour la lutte contre le cancer du sein tout en faisant une bonne action : tous les fonds sont intégralement reversés à la Ligue contre le Cancer !

Déjà 60 euros ont été collectés ! Si vous voulez acquérir le pins, ne tardez pas, seulement une dizaine sont encore en stock au local de la CNESF…

Un bilan global plus que satisfaisant : #Fiersdenosétudiants

L’année 2020 et son contexte particulier n’auront en rien freiné l’action de nos étudiant.e.s. Grâce aux actions conjointes des assos nîmoises et montpelliéraines, près de 1000 euros ont pu être récoltés aux profit d’associations de lutte contre le cancer. 

De plus, plusieurs centaines de personnes ont été sensibilisées à la prévention contre cette maladie grâce aux différentes affiches et visuels réalisés par les associations.

Nous sommes particulièrement fiers de nos étudiants et remercions tous les généreux donateurs qui ont contribué aux collectes de fonds organisées par l’AMESF et la CNESF.

Bravo à tou.te.s !

 

Illustration-Article-Secu-Routière-2019

Ce lundi 9 décembre, venez nombreux sur le Campus Arnaud de Villeneuve ! Vous pourrez faire vérifier gratuitement tous les points de contrôle de votre véhicule dans le cadre de notre action “L’étudiant, la sécurité routière et l’environnement”.  Idéal pour rouler sereinement à l’approche des fêtes de fin d’année !

Renouvellement d’un partenariat avec le Lycée Pierre Mendès France

La sécurité de nos étudiants n’a pas de prix ! C’est pour cette raison que l’UM et la Faculté de Médecine renouvellent pour la 3e année consécutive leur partenariat avec le Lycée Pierre Mendès France et la Préfecture de l’Hérault, dans le cadre de l’opération : “L’étudiant, la Sécurité Routière et l’Environnement”. L’action, totalement gratuite aura lieu sur notre Campus Santé Arnaud de Villeneuve, le lundi 9 décembre 2019 de 10h et jusqu’à 16h. 

 

Les pré-contrôles techniques gratuits pour les véhicules des étudiants

Les étudiants pourront faire vérifier GRATUITEMENT leur véhicule dans le cadre d’un pré-contrôle technique. Ce sont les élèves du lycée partenaires, encadrés par leurs enseignants qui réaliseront les pré-contrôles. Tous les éléments soumis à un risque de contre-visite lors du passage au contrôle technique seront signalés aux étudiants qui auront confié leur véhicule.

Un stand de prévention de la sécurité routière sera également présent dans l’atrium (hall principal). Ce stand, animé par des bénévoles en présence de Catherine Mallet, Chargée de Mission Sécurité Routière pour la Préfecture de l’Hérault proposera différentes actions de sensibilisation à la sécurité routière.

 

La possibilité de remettre à niveau les véhicules à risque

Dans un second temps, les véhicules à risque pourront être confiés à nouveau aux élèves du Lycée qui effectueront les remises à niveau nécessaires dans leurs ateliers. Cette opération sera une fois de plus, totalement gratuite ! L’occasion de rouler en toute sécurité sans lésiner sur les économies…  Alors venez nombreux !

 

Opération “L’étudiant, la Sécurité Routière et l’Environnement”

–  Lundi 9 décembre 2019 de 10h à 16h –

Campus Santé Arnaud de Villeneuve, 641 avenue du Doyen Gaston Giraud – 34000 Montpellier